Enjeux

 

La montée des risques climatiques et environnementaux au premier rang des facteurs susceptibles d'affecter ponctuellement ou structurellement les activités économiques a conduit au développement d'une nouvelle économie et finance climatique et environnementale. Cette évolution expose votre activité, vos produits, vos services, vos bâtiments, vos actifs, vos projets et votre territoire à de nouvelles menaces, mais aussi à de nouvelles opportunités économiques et financières. Les stratégies de transition peuvent désormais être enrichies par ces critères d'économie et de finances climatiques.

Dans le même temps, votre organisation, de par ses projets de développement, vise des objectifs qui correspondent aux finalités des politiques publiques d'innovation et de développement durable. Vos investissements et dépenses en matière d'innovation, d'environnement et de ressources humaines peuvent donc s'inscrire dans des appels à projets et bénéficier de subventions nationales et européennes. Ces aides sont complémentaires des instruments financiers proposés par l'Etat, tels que le Crédit impôt recheche (CIR) et le Crédit impôt innovation (CII).

Face aux défis de la compétitivité, de l'emploi et du développement durable, l'Union européenne, l’Etat et les collectivités s'engagent dans chaque région française, en mobilisant 14 milliards d’euros pour la période 2014-2020, au titre des programmes financés par les Fonds structurels européens.  Elle lance régulièrement d’autres appels à projets financés par d’autres programmes communautaires.

Ces projets doivent contribuer au succès de la stratégie et des politiques de l’Union européenne dîte « Europe 2020 » pour une croissance intelligente, durable et inclusive, qui vise à soutenir l’adaptation des individus, des entreprises et des territoires face aux défis actuels.

Une proportion croissante des appels à projets est dédiée à la transition vers une société à faible intensité carbone, dans ses dimensions énergétiques, d'innovation, de développement d'activités, de produits, d'emplois et de compétences.

La réalisation de ces projets bénéficie de subventions, c'est à dire d'aides financières publiques non remboursables destinées aux entreprises, associations, partenaires sociaux et collectivités. Elles sont encore trop peu utilisées, notamment en raison du manque d'informations et des modalités de fonctionnement des appels à projets.